Musée du Désert

Accueil > Le Musée > Activités de l’été > Activités de l’été 2021

Activités de l’été

Activités de l’été 2021

L’ÉTÉ 2021 AU MUSÉE DU DÉSERT

Situé à proximité d’Anduze, au cœur des Cévennes méridionales, le Musée du Désert est le premier des musées d’histoire du protestantisme en France.
Il s’est tout récemment agrandi avec l’ouverture de quatre salles majeures abordant successivement la naissance de la Réforme protestante (1517), les guerres de religion (1562-1598), l’édit de Nantes (1598) et sa révocation (1685). Puis, dans le cadre de la maison natale du chef camisard Rolland (1680-1704), et de ses dépendances, le musée présente un ensemble unique de tableaux, d’objets et de documents évoquant le temps du "Désert" : la clandestinité et la résistance des protestants français, dont la religion a été interdite pendant plus d’un siècle (1685-1789).

Le musée est ouvert, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, tous les jours du 1er juin au 30 septembre 2021 : de 9h30 à 18h30.

Participez à un atelier d’imprimerie

Pas de Réforme protestante sans l’imprimerie.
En plein essor au XVIe siècle, cette technologie moderne a permis la diffusion à grande échelle des idées nouvelles et des bibles traduites en langue vulgaire. Pour faire revivre cette histoire, le Musée du Désert accueille une réplique - grandeur nature - de la presse de Gutenberg, et la met en marche. Venez vous initier au travail de l’imprimerie lors d’ateliers organisés chaque mardi à 16h30 et vendredi à 10h30 et repartez avec votre page imprimée. Sur inscription (04 66 85 02 72). Nombre de places limitées.

Visitez des expositions temporaires

Jacques Clauzel : Un art du doute

Élevé dans une famille protestante cévenole, peintre, mais aussi graveur, photographe, auteur de livres d’artiste et poète, Jacques Clauzel s’intéresse essentiellement à ce qui peut faire écho entre le visible et un invisible. Un art qui fuyant tout flamboiement se construit au travers de moyens pauvres. Un art qui, refusant d’apporter réponse, préfère, au contraire, générer questionnement. Un art du doute.

Une figure de la Mission populaire : Henri Nick (1868-1954)

Exposition conçue et réalisée par l’Atelier Grizou (30120 Le Vigan).
Henri Nick a commencé son ministère pastoral à Mialet, de 1891 à 1897.
Appelé comme pasteur à Lille, porté par les intuitions du « christianisme social » et soutenu par la Mission populaire évangélique, il s’installe en 1897 à Fives, faubourg déshérité de Lille, au sein de la population ouvrière. C’est là qu’il fonde le « Foyer du Peuple », tout à la fois école sociale et lieu d’évangélisation.
Lors des grandes grèves du textile, en 1929, il s’engage du côté des ouvriers.
En 1942, il s’engage dans la Résistance.

PROGRAMME

Assistez à un spectacle

Vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 juillet de 21h30 à 23h30

Le Musée du Désert accueille pour trois soirées exceptionnelles un grand spectacle Son & lumière : 60 acteurs, 300 figurants, 60 choristes participeront à la grande fresque historique retraçant les 500 ans du protestantisme, De Martin Luther à Martin Luther King. Pour la billetterie : https://www.billetweb.fr/de-luther-...

Revivez l’atmosphère d’une assemblée interdite

Samedi 24 juillet : Assemblée nocturne au Mas Soubeyran.
Culte vers 21h30, à la tombée du jour, dans l’atmosphère des assemblées clandestines, de nuit, au temps du "Désert", avec l’ensemble des communautés protestantes du secteur. La prédication sera donnée par le pasteur Christophe Granade (EpudF, Uzès).

Les mercredis du Musée

Les mercredis du Musée se déroulent en extérieur et en accès libre.

Mercredi 28 juillet, à 18h30 : Louis-Nathaniel Rossel, un officier chez les communards, par Nicolas Cadène, ancien rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité (2013-2021), membre résidant de l’Académie de Nîmes. Né dans une famille cévenole, protestante et républicaine, brillant polytechnicien, Louis-Nathaniel Rossel (1844-1871), colonel dans l’armée, refuse la défaite. Il est le seul officier supérieur de l’armée française à rejoindre en 1871 la Commune de Paris. Nommé délégué à la Guerre par les Communards, l’entente ne sera cependant pas exempte d’incompréhension. Après l’écrasement du mouvement, il refuse l’exil et est fusillé à l’âge de 27 ans.
Vous pouvez retrouver cette conférence sur la chaine Youtube du Musée en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=zjx...

Mercredi 04 août, à 18h30 : Vaudois du Piémont, Cévenols huguenots : les affinités électives
Deux minorités religieuses arc-boutées dans leurs vallées ont résisté des siècles durant. Janavel/Roland ; Glorieuse Rentrée/Camisards ; Torre Pellice/Musée du Désert… Le tout magnifié par deux pasteurs-historiens-poètes, filleuls de Michelet : Muston et Peyrat. Patrick Cabanel, directeur d’études à l’EPHE, partira à la rencontre de ces deux « Israëls » métaphoriques, Alpes et Cévennes, dont les destins offrent de fascinantes similitudes.
Vous pouvez retrouver cette conférence sur la chaine Youtube du Musée en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=vM3...

Mercredi 11 août, à 18h30 : Concert donné par l’ensemble Dodéka
Ce jeune ensemble, composé de 12 musiciens à cordes, issus des grands orchestres de France et d’Europe, nous proposera un programme réunissant Wolfgang Amadeus Mozart (Divertimento K 136 pour cordes en ré majeur) et Max Bruch (Sérénade pour orchestre à cordes d’après des mélodies suédoises) ainsi qu’un programme plus contemporain de musiques d’outre-Manche (Carl Jenkins, Beatles, Mary Poppins, Queen et Coldplay).
Libre participation.

Mercredi 18 août, à 18h30 : "Une utopie et son échec" ou quand les valeurs de la Réforme se conjuguaient avec celles de la République, pour le meilleur et pour le pire
par Nelly Duret. La belle unité citoyenne forgée au creuset des revendications des Lumières et d’un protestantisme en position dominante dans le Gard [Bas-Languedoc], vole en éclat d’une part avec l’application de la politique antireligieuse de la Constituante (1790) et d’autre part avec l’installation de la République montagnarde et centralisatrice (1793).
Avec la participation musicale de Lou Dufoix (violoncelle), Herng-Yu Elen Pan (contrebasse et piano), Lilas Réglat (contrebasse) et Violaine Willem (violon alto), anciennes élèves des conservatoires nationaux supérieurs de musique (Lyon et Paris) et en résidence musicale en Cévennes, qui interprèteront la sonate en sol majeur BWV 1027 de Jean Sébastien Bach, le Requiem de David Popper op. 66, ainsi qu’une œuvre de Georg Friedrich Haendel.
Vous pouvez retrouver cette conférence sur la chaine Youtube du Musée en suivant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=YuQ...

Mercredi 25 août, à 18h30 : Quand la crise survient...
Pour le responsable, gérer une crise ce n’est pas d’abord savoir comment c’est arrivé, mais comment en sortir, quel but atteindre ? Dès le début, il se doit de penser au "jour d’après". Bernard Mounier, maire des Plantiers, a dû faire face au double assassinat qui a déchiré sa commune. Comment réagir ? Comment parler à ses concitoyens, aux familles concernées, aux médias ? Il partagera les réflexions tirées de cette expérience.

L’Assemblée du Désert

Dimanche 05 septembre : Assemblée du Désert 2021 :
Une religion de liberté et de sincérité
150e anniversaire de la Mission populaire

S’agissant d’une cérémonie religieuse, les autorités administratives ont rappelé que le « pass sanitaire » ne serait pas exigé tout au long de la journée. L’assemblée se déroulera cependant dans le respect des conditions sanitaires applicables ce jour-là aux lieux de culte (aujourd’hui (mise à jour du 04/09) : masque, distanciation physique, mise à disposition de gel).
Nous demanderons donc à chacun de faire appel à leurs responsabilités. Pour information, le jeudi 2 septembre, la mairie d’Anduze proposera une journée où chacun pourra aller se faire tester gratuitement 72h avant l’Assemblée, à la salle Pélico, s’il le souhaite.
Il n’y aura cependant ni baptême ni service de communion.

"Passe de l’autre côté et viens nous secourir".

Cet appel d’un païen de Macédoine, reçu en songe par l’apôtre Paul (Act.16,9), est au cœur du récit de fondation de la Mission populaire évangélique, en août 1871, au lendemain de la Commune. De passage à Paris, le pasteur écossais Robert McAll, distribuant des tracts, fut interpellé ainsi par un ouvrier de Belleville : "Dans ce quartier qui contient des ouvriers par dizaines de mille, nous ne pouvons accepter une religion imposée, mais si l’on nous présentait une religion de liberté et de sincérité, alors nous l’écouterions". McAll y entendit un appel missionnaire en direction du monde ouvrier écrasé et déchristianisé.

Inspiré par le modèle du réveil méthodiste, il organise des réunions d’évangélisation et d’éducation populaire dans des lieux "laïcs", salles de bistrot ou péniches. Des salles s’ouvrent et se multiplient - une centaine vers 1880. A Marseille, l’œuvre est développée par Ruben Saillens, l’auteur de "la Cévenole", évangéliste des Eglises libres, qui s’en détachera pour fonder des Eglises baptistes. Après la guerre de 1914-1918, l’expérience des "fraternités" réunit des permanents de la Mission populaire engagés dans le Christianisme social : en première ligne Elie Gounelle, pasteur à Alès puis à Roubaix, et Henry Nick, pasteur de Mialet puis à Lille.

A l’occasion de ce 150e anniversaire de la "Miss pop", l’Assemblée du Désert de l’année 2021 évoquera ce protestantisme hors les murs, devenu, au long de son histoire, l’un des ferments actifs du mouvement évangélique et du Christianisme social.

Le culte à 10h30 sera présidé par le pasteur Olivier Brès, président de la Mission populaire évangélique de France.
L’après-midi, on entendra les allocutions historiques de Christophe Chalamet, professeur à la Faculté de théologie de l’Université de Genève, et de Daniel Travier, historien.
Le message final sera donné par Florence Blondon, pasteure de l’Eglise protestante unie de l’Etoile à Paris. tous les détails sur l’Assemblée