Musée du DésertLe MuséeL’HistoireL’assembléeInfo PratiquesActualitésBoutiqueLiens
ok

Le Mas Soubeyran
30140 MIALET

___

Ouverture :

Tous les jours du 1er mars au 30 nov.
de 9h30 à 12h00
et de 14h00 à 18h00

en juillet-août, tous les jours
de 9h30 à 18h30

___

tél +33 (0)4 66 85 02 72

email

musee@museedudesert.com

Nouvelles acquisitions

Le Musée, outre la présentation d’une exposition permanente, a aussi un rôle de conservatoire du patrimoine historique protestant. Dans ce but, il collecte, rassemble, recherche tout objet témoin de l’histoire huguenote.

Parmi les nouvelles acquisitions du musée, plusieurs méritent d’être publiées :

« Les psaumes en vers, avec la prose, et la liturgie, le catéchisme, et la confession de foi des églises réformées » A Amsterdam, chez Pierre Brunel, 1698

La collection des psautiers huguenots du musée c’est agrandie au printemps d’un très bel et rare exemplaire : Ouvrage donné par Mr Jean-Jacques Beauvois de Bruxelles, ayant été acquis par son grand-père, et qui figure maintenant en bonne place dans la salle des Bibles. A noter que si nous possédions déjà quelques ouvrages (nouveaux testaments et sermons) imprimés chez la veuve Brunel à Amsterdam, ce psautier nous était inconnu. Pierre Brunel étant, entre autre, l’éditeur des « Lettres Persanes » de Montesquieu en 1724.

 

« La Bible qui est toute la Saincte Escriture du Vieil et du Nouveau Testament » A Genève, Canaye Philippe-1588

JPG - 46.8 ko

Autre entrée, une bible mise en dépôt par Mme Petit et ses enfants de Marignac-Lasclarès en Gironde

Philippe Canaye (1551-1610), nommé ambassadeur à Genève par Henry IV en 1588 a fait réaliser un tirage à son nom, vraisemblablement par Jean De Tournes fils, imprimeur lyonnais émigré à Genève en 1585.

Le blason sur la couverture proviendrait de la famille de Gédéon Nicolas, seigneur de Voutron, de La Rochelle, qui émigre en Angleterre en 1685.

 

Frédéric Guillaume, prince électeur de Brandebourg (1620-1688).

JPG - 15.1 ko
Frederic Guillaume de Brandebourg

Frédéric Guillaume répond le 27 octobre 1685, à l’édit de Fontainebleau de Louis XIV qui révoque l’édit de Nantes (18 octobre 1685), en signant l’édit de Potsdam qui incite les huguenots français, qui fuient l’intolérance religieuse du royaume de France, à venir s’établir dans ses états. Cela favorisa la venue d’un grand nombre de huguenots qui, grâce au savoir technologique qu’ils avaient acquis en France, permirent de repeupler et reconstruire le Brandebourg.

Ce médaillon très finement sculpté est exposé dans la Salle du Refuge, à côté du fac-similé de l’édit de Potsdam.

 
 
Accueil du site | Contacts | Plan du site | Crédits | Association des Amitiés du Désert