Musée du DésertLe MuséeL’HistoireL’assembléeInfo PratiquesActualitésBoutiqueLiens
ok

Le Mas Soubeyran
30140 MIALET

___

Ouverture :

Tous les jours du 1er mars au 30 nov.
de 9h30 à 12h00
et de 14h00 à 18h00

en juillet-août, tous les jours
de 9h30 à 18h30

___

tél +33 (0)4 66 85 02 72

email

musee@museedudesert.com

Edition 2007

Le Thème : Histoire et avenir des mouvements de jeunesse protestants

Si le lieu - le Mas Soubeyran en Cévennes - favorise les commémorations se rapportant peu ou prou au temps du Désert, de la fin du XVIIe au XVIIIe siècle, les « assemblées du Désert » s’engagent volontiers sur des thématiques plus contemporaines intéressant le protestantisme dans son ensemble. Ce sera le cas cette année, avec le prétexte du centenaire du mouvement scout, lancé en Angleterre par Baden-Powell en 1907.

Sauf à considérer les camisards comme un mouvement de jeunesse protestant - de fait le soulèvement fut bien celui d’une génération, celle dont les parents avaient dû se convertir à la religion du roi, en 1685 - , c’est d’une histoire moins lointaine qu’il sera question. En effet, c’est au milieu du XIXe siècle, dans les milieux protestants du « Réveil », que sont nées les premières organisations de jeunesse, les « Unions chrétiennes de jeunes gens », réunissant des jeunes de tous les milieux sociaux et confessionnels autour d’un projet d’évangélisation hors Eglises, au moyen d’activités culturelles, sportives, sociales et spirituelles.

Dès 1911, elles ont créé, pour les enfants et adolescents, des troupes d’« Eclaireurs unionistes » (puis d’Eclaireuses), en mettant en oeuvre les idées et les méthodes du scoutisme britannique : par l’action et le jeu, développer la responsabilité individuelle, la solidarité, la mise en pratique de l’Evangile. Jusqu’aux années 1960, tous ces mouvements de jeunesse ont été des moteurs de la vitalité du protestantisme français, articulant avec succès un projet d’ouverture à des jeunes sans appartenance ecclésiale et un projet de formation morale et religieuse des futurs membres des Eglises. La crise des mouvements de jeunesse dans toute l’Europe, dans les années 1965-1970, a affecté plus particulièrement les mouvements de jeunesse protestants, dans leur difficile identité protestante et non confessionnelle. La crise semble durable. Ce modèle original de transmission de l’Evangile aurait-il perdu toute pertinence ? L’Assemblée du Désert 2007 proposera le pari inverse. « Toi qui es jeune, profite de ta jeunesse, sois heureux, fais tout ce que tu désires… Et n’oublie pas celui qui t’a créé. » (Ecclésiaste 11,9-12,1).

Le culte du matin, à 10 h 45, sera présidé par le pasteur Alain Houziaux, de l’Eglise réformée de Paris-Etoile.

L’après-midi on entendra les allocutions de Arnaud Baubérot, maître de conférences à l’Université de Paris XII, et de Marion Véziant-Rolland, Présidente des EEUdF. Le message final sera donné par Anne Faisandier, pasteure de l’Eglise Réformée de Lyon Brotteaux.

La prédication

Prédication du pasteur Alain Houziaux, de l’Eglise réformée de Paris-Etoile. Lire la prédication

Les allocutions

Arnaud Baubérot, maître de conférences à l’Université de Paris XII. (Lire l’allocution)

Marion Véziant-Rolland, Présidente des EEUdF. (Lire l’allocution)

Anne Faisandier, pasteure de l’Eglise Réformée de Lyon Brotteaux. (Lire l’allocution)

 
 
Accueil du site | Contacts | Plan du site | Crédits | Association des Amitiés du Désert